Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • JAMET Marc
  • J'aurai 69 ans le 31 mars 2014. 
Animateur « Ressources Humaines » sur les thèmes de la Gestion du Stress et des situations difficiles. 
J’enseigne également l’Aïkido à Ecully, près de Lyon.
  • J'aurai 69 ans le 31 mars 2014. Animateur « Ressources Humaines » sur les thèmes de la Gestion du Stress et des situations difficiles. J’enseigne également l’Aïkido à Ecully, près de Lyon.

Texte Libre

Recherche

Archives

16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 13:13

Marc Jamet, a fait le tour de France à pied

Portraits / JOURNAL N°80 /
Marc Jamet, a fait le tour de France à pied

Il est revenu place Gilbert-Boissier, le 24 septembre. Marc Jamet, marcheur de 68 ans, raconte son périple de plus de six mois.

 

Son tour de France ne s’est pas fait à vélo, mais à pied. Marc Jamet, marcheur chevronné, est parti découvrir l’Hexagone d’avril à septembre. Il est déjà connu pour avoir rallié, toujours à pied, Vaulx à Saint-Jacques-de-Compostelle en 2004. Il a aussi parcouru la distance de Vaulx à Jérusalem en 2010 ! En 2013, il a donc choisi d’effectuer le tour de l’Hexagone.

“J’ai toujours été attiré par la démarche spirituelle, précise-t-il. Je ne suis pas quelqu’un de religieux, mais la marche est une expérience bouleversante pour son être intérieur”. 

L’idée de ce tour de France lui est venue lors de sa marche quotidienne. Un souvenir d’enfance est remonté : “J’ai toujours admiré les Compagnons du devoir, cela m’est revenu soudainement. Et puis, j’ai essayé de faire valoir mes droits à retraite mais je n’ai pas eu droit à grand-chose. J’ai eu un coup de bourdon et je suis parti”. Bâton en main et chaussures de marche aux pieds, Marc taille la route en avril. Equipé d’un duvet, d’un sac à dos léger, de vêtements techniques et de deux gourdes d’eau, le voilà en marche. Il n’a pas oublié son appareil photo et son carnet pour noter ses impressions.

 “Les Français sont généreux”

Parti par le sud de la vallée du Rhône, en passant par le Languedoc, Marc se dirige vers l’Ouest : le Vaudais passe par Arcachon, le marais vendéen, l’Ile de Ré et la Roche-sur-Yon. Il sillonne la Bretagne avant de remonter jusqu’à Boulogne-sur-Mer. De là, il entame sa descente vers les Ardennes, avec une courte escale dans un monastère en Belgique. Enfin, il arrive en Lorraine, longe les Vosges et revient par la Dombes.

Grâce à cette aventure, il prend du recul sur sa vie et rencontre ses concitoyens. “J’ai été étonné, insiste-t-il. Contrairement aux idées reçues: les Français sont généreux. On m’a tendu la main, en m’invitant de nombreuses fois ou même, en m’accompagnant sur le chemin”. De villes en campagnes, il s’émerveille tout au long de la route.

Mais chaque jour reste un défi à relever : il commence à 7 heures avec un bon petit déjeuner et s’arrête vers 17 heures. En chemin, pas question de s’arrêter. Il parcours en moyenne une distance de 30 kilomètres quotidiennement.

“Un tel périple permet de retrouver foi dans l’autre, conclut le marcheur vaudais. Cela modifie mon regard sur mes semblables”. Parfois, pour prendre du recul, mieux vaut prendre de l’élan et marcher. De la marche à la démarche, il n’y a qu’un pas pour Marc Jamet.


Rochdi Chaabnia

 

 

Dans la rubrique : JOURNAL N°80

J.-26-sept-2013.JPG

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires